Portrait Catherine Goy

Chercher l’empreinte, la créer, la trouver. Une histoire se trace, s’écrit.
Les émotions surgissent, se posent. La gravure m’offre ce chemin.

Un parcours professionnel dans les arts graphiques, l’amour du papier, des beaux livres, des encres m’ont amenée dans le monde et l’étude de la gravure qui est devenue pour moi une vraie passion.

Après avoir appris et exercé la gravure sur bois, la gravure dite en taille douce, les techniques variées en eau forte, je travaille maintenant en taille directe principalement au burin et à la pointe sèche en direct sur cuivre de préférence et imprime dans mon propre atelier sur une presse ancienne.

Pourquoi ce choix, entre autres, du burin?

« … Le burin, un outil n’admettant pas ou difficilement le repentir; un outil traçant des lignes pures, exigeant un travail manuel, précis et attentif, mais aussi du temps qui intervient entre la pensée créative et l’exercice: un outil d’artisan qui impose une manière de travailler, donc une manière d’être… « 

La pointe sèche, « la manière noire », le carborundum, le monotype, le chine collé… complètent ce travail et contribuent aussi à une « autre » liberté créative.